News flash
Newsletter
Votre email :
Recevoir du HTML?
Recherche

1.    La religion, les coutumes et les croyances populaires

 

    

                  Une église  Catholique                                                      Santo Nino(Cébu)                                                                                                                               

Ce pays est très différent des autres pays d'Asie, notamment par sa religion. Ayant été longuement colonisé par les Espagnols, il est le seul pays chrétien du continent et 80% de sa population pratique le catholicisme. Contrairement aux habitants des autres pays asiatiques, peu de Philippins se vouent au bouddhisme ou sont animistes. L’influence de l’église catholique y est très forte et est perceptible dans le mode de vie et la philosophie des gens. 

De plus, plusieurs légendes ont imprégné l’imaginaire philippin et chacune d’elles est associée à une île en particulier. C’est le cas de la légende des deux amoureux qui se seraient suicidés. Leur amour étant impossible, ils ne voulaient pas vivre dans un monde où ils seraient séparés l’un de l’autre. La légende veut que les deux îles (Hanging et Bulaklak) où ils se sont enlevés la vie se rejoignent par un chemin de sable et que chaque année un enfant se noie à cet endroit précis pour devenir leur enfant fictif.

Enfin, en tant que peuple festif, les Philippins célèbrent non seulement plusieurs fêtes religieuses (par exemple le carabao pour célébrer le buffle d’eau très utile au travail des agriculteurs), mais ils organisent aussi de nombreux festivals et défilés. Toutes les fêtes sont animées de musique à saveur espagnole, de danses folkloriques et contemporaines ainsi que de costumes ou d'habillements très colorés.

2.      La géographie, les langues et la démographie

       

La langue est un facteur peu commun des Philippines, car on en recense 80 au total à travers les 7107 îles composant l’archipel. La langue officielle du pays est le tagalog depuis la fin de la guerre hispano-américaine de 1936, mais la langue nationale, décrétée en 1973, est le filipino.

Les 80 langues se ressemblent souvent à la sonorité des mots et à l’écrit, mais elles sont bel et bien reconnues comme étant des langues et non des dialectes. La langue parlée la plus commune est l’anglais, surtout dans les domaines des affaires et de la politique, et semble vraisemblablement tirer son origine de la colonisation américaine. Le pays dénombre une population de 88,5 millions de Philippins selon les chiffres de l'Office National des Statistiques.

La population croît à un taux de 1,76%  et les familles sont relativement nombreuses, comptant en moyenne trois enfants chacune. Un des traits particuliers de cet archipel à ne pas sous-estimer est le rôle de la femme. Celui-ci est multiple puisqu'elle occupe une place importante tant au sein de la famille que des sphères économique, politique et sociale, où elle peut obtenir un poste prestigieux. À ce jour, plusieurs grandes entreprises sont dirigées par des femmes, sans parler de la tête dirigeante du pays actuellement représentée par Mme Gloria Macapagal-Arroyo.

Définition utile. Le barangay : Ce terme, signifiant village en tagalog, désigne aux Philippines la plus petite entité politique locale. Les barangays constituent un aspect essentiel de la culture politique et de la société phillipines; ce sont des organes décisionnels à l’échelle d’un quartier dans lesquels sont prises des décisions touchant à la vie quotidienne des Philippins.                                                                      

3.   Les arts                                                                                      

 

                  Manifestation Folklorique dans une église             

Les arts sont assez importants, il suffit de penser à la beauté esthétique accordée aux femmes à travers les concours de beauté ou à l’esthétisme architectural des églises espagnoles. Les Philippins apprécient l’art sous toutes ses formes. Les adeptes de la danse y sont choyés, car on y pratique tant des danses traditionnelles (tinikling ou singkil) que classiques ou modernes (cha-cha-cha, disco, etc.).

Ces danses folkloriques sont accompagnées de musique traditionnelle. On peut également entendre de la musique commerciale occidentale, bien que les musiciens philippins tentent de faire un retour vers la musique locale à l’aide d’instruments tels la flûte de bambou et le gong. En ce qui concerne les arts visuels, il semble y avoir une recrudescence du théâtre et une passion continue pour le cinéma qui offre plusieurs productions se ressemblant au niveau du contenu, car les sujets sont souvent les mêmes : amour et violence.

Enfin, pour ce qui est de l’art culinaire et de la gastronomie philippins, il est à noter que chaque ville ou village a ses spécialités locales, mais on peut également retrouver des plats typiques philippins un peu partout dans le pays, tels que des soupes aux nouilles ou des brochettes de poissons (lapu-lapu) et de différentes viandes. Certains restaurants traditionnels font connaître la culture typique du « manger avec les doigts » à l’aide de feuilles de bananes et tous leurs plats sont inconditionnellement accompagnés de riz.

                                 Danse des Bambous

http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippines

  Rédigé et expliqué par: Punong Guro Tagabalak

Mitchell TSIA KING FUNG